• 4235 visits
  • 46 articles
  • 1349 hearts
  • 329 comments

Présentation. 23/02/2013



Je m'appelle Amandine, j'ai dix-huit ans. Écrire est une passion un peu secrète que je ne révèle pas à ma famille ou à mes proches mais j'aime ça, ça me permet de me libérer un peu.

L'idée de I know Harry m'est venu après avoir regarder le film Lovely Bones et lu Angie, 13ans, disparue. Je pense que l'idée est assez originale.

Pour celle qui me connaisse un peu, elles savent que je n'aime pas les histoires sans originalité. Donc si vous venez ici pour pouvoir baver sur des garçons qui sortent avec des fans du jour au lendemain, sachez que vos ne trouverez pas votre bonheur ici.

Le groupe One Direction n'existe pas dans cette fiction qui est basée sur Harry.

J'espère que l'histoire vous plaira et que vous me suivrez tout au long de cette aventure.

Vous pouvez me trouver à plusieurs endroits :

ASK
INSTAGRAM


J'ai écris deux autres fictions :

Sexy And Harder
No One Kiss You

Merci à celles qui me suivent depuis le début.

Amandine xx

***

Je suis désormais répertoriée ici :
Fiction-répertoire-1D
Repertoire-Fic--1D
Bring-Your-Hopes

Via Skyrock iPhone

Citation. 13/04/2013



Certaines personnes répondent à leur lectrice par commentaire, moi je veux vous mettre à l'honneur, vous remercier de lire ma fiction :).

Cette fiction est un petit joyaux.
On ouvre des tonnes d'huîtres dans l'espoir de trouver une perle. Et un jour, on en ouvre une et on tombe sur un magnifique joyaux.. (Caroline)

~ I Know Harry est a lire en dessous de sa couette, bien au chaud. Puisqu'elle vous transportera aux pays des rêves. (Caroline)

Cette fiction ne se lit pas, elle se vit. (FreeFallin-One direction, j'aime toujours tes commentaires si adorable !)

Chaque journée a son rayon de soleil et ta fiction est le mien ! (MyDreamerLife)

Ta fiction est un diamant : elle est rare, elle est belle, elle est brillante, et a plusieurs facettes toutes aussi incroyable les unes que les autres. (Kenza, la plus merveilleuse des lectrice !)

" Un temps pour tout. C'est cette expression que l'on me rabâche chaque jour de ma vie. Ou plutôt que l'on me rabâchait.
Un instant de plus pour souffrir. Cet instant de remord. Tous ces remords qui m'ont accompagnée tout le long de ma vie. De ma vie trop courte.
Un instant de plus pour t'aimer. Un instant de plus pour mentir. Etre hypocrite, te croire, te pardonner. Ou non.
Une vie belle, merveilleuse. Avant que je ne te rencontre. Tu m'as offert amour et sérénité, joie et liberté. Ou aucun d'entre eux.
Car oui, il ne suffit que d'une minute de vie en plus pour ouvrir les yeux. Un instant de vie pour entendre un dernier battement de c½ur. Le mien. Un jet de sang mort vient s'installer dans le silence total.
Un jour, une heure, une seconde de plus pour réaliser. Mais tu m'as tout de même offert l'immortalite. Mais je n'en voulais pas.
Une vie longue. 18 années. Courte mais longue. Car tu as su enlevé 18 années de vie en a peine une minute.
Je n'ai plus la force de t'aimer. Alors aujourd'hui, je ne souhaite que te voir mourir, te voir crever dans la plus ignoble des souffrances.
Une minute de plus.
C'est tout ce que je vois demande. " (Sadie, je suis tombée amoureuse de toi juste après ce résumé !)

Une fiction ne doit pas forcément être connue pour être merveilleuse. I Know Harry en est la preuve même. (Caroline, tu trouves toujours les mots pour me rassurer dans mes écrits !)

Tu sais, I Know Harry est l'une des seule (et certainement dernière) fiction à caractère, pas mystique mais presque, que j'apprécie réellement. Ton travail est énorme, ton histoire magique, et ta façon d'écrire merveilleuse. Je ne pense pas que d'autre mots que " Merveilleuse " et " Magique " pourrait mieux définir cette ficiton. I Know Harry reste pour moi un moyen constant de m'évader et de voyager dans un autre monde à chaque chapitre. Et rien que pour cela, je te remercie d'écrire cette petite perle de lecture. (Caroline)

En lisant I Know Harry, on se plonge dans un bain de souffrance continuelle. On s'attache aux personnages, et on finit par souffrir avec eux. On ne lit pas I Know Harry, on l'a ressent. (Caroline)

Lire I Know Harry c'est se laisser transporter dans un autre monde. Un monde tellement sombre, plein de haine.. Mais aussi plein d'amour ! (Caroline)

Cette fiction fait souffrir car elle te choque et te bouleverse mais qu'elle fait rêver par le simple fait de l'irréel. (Sarah)

Cette fiction est le trésor des rêveurs. Il suffit de la lire une fois pour qu'elle vous enveloppe dans un monde magique mais pas forcément beau. Il n'y a qu'un seul sortilège qui peut vous aider a survivre : l'espoir. (Sarah)


Dans tes moments de doutes, n'oublis pas que I Know Harry et spécial. Et qu'elle transporte des personnes dans un autre monde. (Caroline)

Au moment même ou je croyais que tout était fini. Quand enfin je pensais avoir sombre. Que mon existence ne faisait plus partie de ce vaste monde. J'ai réussi a avoir ce que je voulais.
Mais je n'en veux plus.
Ce monde est cruel. Mon rêve est de vivre dans un rêve. Je suis maitresse du monde. J'ai été paysanne mais a présent je suis la reine. Je n'ai pas réalisé. Je n'ai fais que me lamenter. Et aujourd'hui je suis réveillée.
La reine déchue est sous vos yeux. Je ne sais définitivement pas ce que je veux. Le souffle me manquait. Je voulais juste une dernière fois respirer.
Et qui sait ? Peut-etre un jour je trouverai ma place. Mais la mort m'a permit de songer a une seule chose :
Je vais me battre pour reigner. Je me batterai jusqu'au sang.
Quitte a mourir une deuxième fois.
Pour toujours recommencer. (Sarah)


Il y a des gens qui revent de pouvoir s'envoler
ce qu'ils sont betes ils n'ont qu'a lire Iknowharry. (Kenza)


Ta fiction est émotive, incroyable et sincèrement magnifique. Le diamant que je recherchais. Et grace a toi je l'ai trouvé. (Sarah)

Quand je lis ta fiction je suis comme ensorceler et emporter dans un nouveaux monde, alors que je suis seulement assise dans mon lit sous ma couette. (Oumaima)

I Know Harry ne cessera jamais de l'époustoufler. Et je pense même la relire prochainement dans son intégralité.. (Caroline)

Tu as toujours cette façon d'écrire, si belle. Ça va me manquer mais promets moi de réécrire une fiction.(Sarah)

(Il ne suffit pas de grand chose pour être ici, seulement d'écrire quelque chose de jolie sur la fiction)


Via Skyrock iPhone

Prologue 16/02/2013

 
 
Elles tournent autour de toi Harry et je sais ce qu'elles ressentent quand tu prends leurs épaules et que tu souris devant leur objectif quelques secondes

Seulement je te connais Harry parce que ton regard ne trompe pas Harry. Elles te regardent comme si tu étais leur dieu Harry, mais elles ne sont pas tes déesses Harry. Elles sont ton gagne-pain, ton business.

Quand la photo est prise, tu cesses de sourire et tu passes à une autre épaule, à un autre business mais l'autre fille s'en fiche. Elle a sa photo et son sourire.

Mais je te connais trop Harry, tu en as regardé une, un peu, plus intensément. Que s'est il produit à ce moment dans ton esprit Harry ?

Moi je le sais Harry. Je sais ce que ton esprit mal placé à imaginer. Je sais où va finir cette fille ce soir. Toi aussi, tu le sais. Elle l'espère. Mais elle va déchanter, nous le savons tous les deux Harry.

Je connais ton secret Harry. Je connais tes vices Harry. Je connais ta vie Harry.

Qui es-tu vraiment Harry Styles ?

Malisa & Harry.

***

Via Skyrock iPhone

PARTIE 1 18/02/2013

PARTIE 1









LES MEURTRES D'HARRY
 
 
 
Vous l'aimez ? Vous allez le haïr !
 
 
 
 

 
 
PARTIE 1


Via Skyrock iPhone

Chapitre 1. 17/02/2013


 
Le monde entier te connait. Épie tes gestes, tes paroles. Tes cheveux bouclés font la une des journaux chaque jour parce que chaque instant, il y a de nouvelle information sur toi.

Mais personne ne te connait vraiment, parce que dans le fond personne ne te regarde vraiment. Pourtant, on te compare déjà au plus grand. Ta voix légèrement cassée, ta bouille d'ange les ont séduit directement.

Ils ne savent plus d'où tu viens, X-Factor. Ils ont voulu te foutre dans ce groupe, tu as su avant les autres que c'était une erreur et tu as protesté. Et tu as eu raison, qui se souvient d'eux ? Même toi, tu as oublié leur nom.

Ils ont fini par te proposer de devenir juré de ce truc, tu as refusé, prétextant un manque de temps. C'est vrai, mais dans le fond, tu veux surtout oublier cette partie là de ta vie.

Ça été ton premier combat, faire oublier qui tu étais, avant. Tu as réussi, aujourd'hui tu es Harry Styles. La superstar. Quatre ans plus tard, personne ne se souvient plus vraiment comment tu en es arrivé là.

Tu as changé ces dernières années Harry. Au yeux des gens, tu es devenu un américain, gendre idéal. Mais ça aussi tu l'as oublié Harry. Tu es anglais Harry. Tu t'en souviens dis ? Parce que même dans ta biographie Wikipédia, il est écrit que tu es américain. C'est toi ça ?

Tu en as oublié tes racines Harry. Tu en as oublié ton ancienne vie Harry, tu en as oublié ta mère Harry, tu en as oublié ta s½ur Harry. Tu t'en es oublié Harry.

Pourtant, tu persistes et signes. Tu n'as pas changé, tu n'as pas oublié et tu as raison. Tu n'as jamais changé. C'est dans tes gènes. Tu as toujours été ainsi, aujourd'hui tu montres ta vraie personnalité, c'est tout.

On ne te prête aucune relation. Le monde entier se demande si Harry Styles a une vie privée. Il se demande si tu aimes les hommes, les femmes ou même les deux. Seul toi sait.

Moi aussi je sais, je sais que tu n'aimes personne Harry. Pas tant que tu ne l'as pas prit sous la force.

Aujourd'hui tu as vu cette jeune fille et tu n'as pas pu t'empêcher. Tu as glissé un bout de papier dans sa main, ce genre de papier que tu prépares déjà à l'avance. Ton numéro y est inscrit. Tu poses un doigt sur ta bouche et elle comprend qu'elle doit garder ça pour elle.

Après un appel, qu'elle a passé l'après-midi à préparer, tu lui proposes de venir te voir dans sa chambre d'hôtel. Elle s'est préparée toute la soirée Harry et toi vas-tu seulement l'as regardé ?

En tout cas, tu fais un effort de toilette. Tu prends le gel entre tes doigts et parcours légèrement tes boucles. Une photo de moi apparaît enfin dans ton esprit. J'arrive derrière toi, tu me vois dans le miroir.

- Vas-t-en s'il te plaît.

- C'est toi qui m'a appelé.

Tu soupires, c'est ce que tu fais chaque fois que tu sais que j'ai raison.

- Malisa, j'attends quelqu'un.

- Je sais.

Tu soupires de nouveau.

- Bien sur que tu sais.

Tu te retournes vers moi et tu aimerai me frapper. Je le sais, ta main droite tremble. Mais tu ne peux pas. A quoi cela te servirait ?

- Même si je pars, tu sais bien que je suis là.

Tu retournes dans ta chambre, me frôlant au passage sans toutefois me sentir.

- Vas-t-en maintenant !

Tu cries cette fois.

- Tu vas la tuer celle-là ?

Tu te retournes et balances ta main vers ma joue, rencontrant seulement le vide bien sur.

- Qu'est ce que tu fais ?

Tes prunelles se sont assombris. Pourtant, c'est ce que je préféré chez toi. J'aime tes yeux quand ils sont vert. L'intérieur jaune quand tu te plantes au soleil. Là maintenant, ils sont noirs charbon.

- Barre toi Malisa. Je ne veux pas de toi ici.

- Tu ne peux rien contre moi Harry.

- Et tu ne peux rien pour elle non plus.

Tu as raison. Je ne pourrais plus rien pour elle à partir du moment où elle franchira cette porte.

Quelqu'un frappe à la porte. Ça y est, c'est fini. Elle ne ressortira pas de cette chambre. Tout le monde le sait ici. Sauf elle.

Tu ne fais toujours pas dans la dentelle, à peine a t-elle passé la porte que tu as posé tes lèvres sur les siennes. Elle a sursauté mais y a prit goût. Tu t'es dirigé vers ton lit. Tu as fait un effort de rangement pour ce soir. Aucun linge ne traîne au sol, même le lit est fait.

Tu l'as posé sur ton lit et à un moment ton regard s'est soulevé. Tu te demandes si je suis toujours là et tu me vois.

Je sais ce que tu penses à ce moment-là. Je ne suis pas comme toi, je n'y prend aucun plaisir. Je veux juste comprendre.

Tu arraches sa magnifique robe noire. Elle pense que tu es pressé parce que tu la désires mais ce n'est pas ça. Tu ne la désires pas comme ça.

Tu défais ta ceinture, enlèves le bouton et baisses ta braguette sans qu'elle est vraiment le temps de respirer.

Tu attends ça depuis déjà quelques heures alors sans plus attendre tu rentres en elle sans la ménager. Elle pousse un hoquet de surprise. Et c'est là que tu prends vraiment ton plaisir.

Tout en continuant tes vas et viens, tu poses tes mains sur son cou parfumé. Tu redresses ta tête et pour une fois, tu ne regardes pas la flamme s'éteindre dans le regard de ta victime. Tu plantes ton regard dans le mien.

Une larme coule sur ma joue et toi, tu souris. La jeune fille n'esquisse pas un geste, tu enlèves tes yeux des miens et tu la regardes. Elle blanchit, tes mains toujours posées sur son cou. Toi, tu regardes sa vie s'éteindre peu à peu. Elle ne s'est pas débattue, elle n'en a pas eu le temps. Elle a juste posé ses mains sur tes bras. Ses yeux aussi dans les tiens.

Tu prends enfin ton pied quand son c½ur cesse de battre. Je n'ai même pas eu le temps de la voir, son esprit est parti ailleurs. Dans un endroit secret.

Puis tu as appelé ton complice pour qu'il vienne chercher le corps. Joseph. Il est le seul qui te connaisse presque aussi bien que moi. Il est ton seul ami. Il a prit le corps puis il l'a emmené au même endroit qu'à chaque fois. Au fond d'une rivière, un poids au pied pour qu'elle ne remonte jamais à la surface.

Je suis partie sans que tu me le demandes une nouvelle fois. Je suis partie là où je pourrai respirer un peu. Enfin, façon de parler.

Je suis arrivée dans cette prairie que je connais que trop bien. Il y a des milliers de kilomètres de prairie. J'atterrie au centre de celle-ci.

Il y a ici une vingtaine de fille et la petite nouvelle. Je m'avance vers elle. Elle se trouve sous l'arbre. Le seule arbre de cette prairie. Chaque nouvelle victime lui offrant une nouvelle branche.

- Bonjour.

Elle a revêtu la robe blanche de la mort.

- Je suis où ?

Elle ne pleure pas, ce qui est assez rare. Chaque fois qu'une nouvelle fille arrive, c'est la même chose. Elle pleure et hurle qu'il faut la ramener chez elle.

- Tu es dans une sorte de paradis alternatif.

- Je... Je suis morte ?

J'ai hoché la tête.

- Et pourquoi je ne suis pas simplement au paradis ?

- Ça, si je le savais, je te le dirais volontiers.

- Qui sont ces autres filles ?

Tout autour de nous, des jeunes filles parlent entre elle.

- Elles sont comme toi.

Elle me regarde. Ses yeux sont de magnifique prunelle bleue/violette.

- Comment tu t'appelles ?

- Mirya et toi ?

- Malisa.

- Pourquoi est-ce que nous sommes toutes ici ?

- On a toute un point en commun.

Elle vient à mes côtés et nous nous retournons vers la prairie.

- Lequel ?

- C'est le même homme qui nous a toute assassinée.

***

Dites vous ce que vous en pensez :).

xx

Via Skyrock iPhone